Basket Club Montbrison

"Ensemble, plus loin"

Publicité

Focus sur l'arbitrage au BCM

Publié le 10 janvier 2020

Hugo LUMINIER est devenu arbitre officiel en fin de saison 2019. Le club du BCM a souhaité le féliciter en lui remettant en ce début d’année, la tenue complète d’arbitre. Il a aussi pris un moment pour répondre à quelques questions afin de nous expliquer ses motivations, ses objectifs et peut-être attirer de nouveaux joueurs à prendre le sifflet.

Focus sur l'arbitrage au BCM

Hugo, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Hugo LUMINIER, 17 ans. Je joue en U20 et séniors au BCM. 

J’ai commencé le basket à l’âge de six ans, lorsque j’étais en classe de CP. J’ai découvert ce sport en EPS dans mon école primaire. Cela m’a vraiment beaucoup plu dès le début. J’ai donc pris ma première licence dans le club de ma ville, au CRAP de Veauche. Je venais, et je viens encore aujourd’hui jouer au basket pour me défouler, garder une activité physique, voir les copains et bien sûr passer un bon moment, prendre du plaisir avec mon équipe.

Tu es donc joueur, mais également arbitre. Peux-tu nous expliquer les raisons qui ont fait que tu as commencé à arbitrer ?

J’ai commencé l’arbitrage au CRAP de Veauche, en 2015 lorsque j’avais 11 ou 12 ans. Mon but premier était d’aider mon club. Celui-ci proposait une école d’arbitrage. Nous étions une dizaine à suivre quelques sessions encadrées par des arbitres officiels du club avec le père d’un joueur très investi dans ce milieu, avec une bonne expérience. On était donc très bien suivi et cela nous permettait de prendre goût à cette passion et à progresser dans cette discipline qui requière beaucoup de concentration, et d’investissement.

 J’ai donc arbitré pour mon club tous les samedis matin les jeunes catégories, telles que les U9 et U11. J’ai passé 3 ans à faire cela dans l’objectif futur de passer la formation d’arbitre officiel départemental, le plus tôt possible, dès que mon âge le permettrait. En parallèle je co-coachais une équipe jeune que j’entrainais 2 à 3 fois par semaines, et que je coachais le week-end. 

Tu as passé l’examen d’arbitre départemental la saison dernière ?

            J’ai quitté le CRAP de Veauche pour venir jouer au BC Montbrison en U17 pour la saison 2018-2019. Dès lors avant même de signer les papiers de mutation j’ai demandé à Gaëtan ETIENNE de m’inscrire pour passer le diplôme d’arbitre officiel départemental. J’ai donc pu effectuer cette formation grâce au BC Montbrison, et obtenir mon diplôme avec succès. 

            Qu’est-ce qui te motives à prendre le sifflet tous les week-ends ?

Aujourd’hui j’arbitre tous les week-ends samedi ou/et dimanche en parallèle de mes propres matchs. J’effectue des matchs départementaux et parfois même régionaux. Cette année je suis une formation complémentaire appelée « formation continue », elle est ouverte à tout arbitre, voulant approfondir ses connaissances.  Ce qui me pousse à prendre le sifflet tous les week-ends est que l’arbitrage est avant toute chose ma passion, l’aspect financier n’est pas négligeable. Selon moi un arbitre passionné, ne fait pas cela que pour l’argent, comme beaucoup le pense. Il ne faut pas oublier que l’arbitrage est loin d’être facile et que cela demande beaucoup de temps et d’implications personnelles si l’on veut évoluer dans ce domaine. 

Qu’est-ce qui es le plus dur quand on commence ?

Mes débuts dans l’arbitrage n’ont pas toujours été faciles et joyeux, ce qui me semble le plus dure au départ, c’est de ne pas écouter le public lors de certaines erreurs de décision (car oui, un arbitre peu parfois faire des erreurs). Ce qui me semble compliqué encore aujourd’hui, c’est la gestion des joueurs ou parfois même des coachs, contestant mes décisions. 

Que t’apporte l’arbitrage et comment vois-tu ton avenir dans cette passion ?

L’arbitrage m’a permis d’acquérir une confiance en moi, non négligeable durant les matchs et aussi l’instauration d’une certaine rigueur.

Je souhaite par la suite finir mes études, durant ce temps, continuer à être arbitre départemental ou régional, et ensuite pourquoi pas gravir les échelons supérieurs. Je suis motivé pour aller le plus loin possible dans ce domaine qui me passionne.

 Je pense aussi très bientôt mettre en place avec l’aide de Bertrand MACHABERT (ancien arbitre Haut niveau), des sessions d’arbitrage pour les jeunes du club afin de les motiver et de leur transmettre la passion et les valeurs de l’arbitrage que l’on m’a toujours transmis.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.